Les gens du nord brel

  • S'abonner
  • Partager

Colonel, faut-il Puisque voilà l'ennemi Faire tirer notre artillerie Disposer notre infanterie? Aux fontaines les vieux Bardés de références Rebroussent leur enfance A petits pas pluvieux Ils rient de toute une dent Pour croquer le silence Autour des filles qui dansent A la mort d'un printemps Je suis un soir d'été.

Buvons à ta santé Toi qui sais si bien dire Que tout peut s'arranger Qu'elle va revenir Tant pis si tu es menteur Tavernier sans tendresse Je serai saoul dans une heure Je serai sans tristesse.

Je prendrai Ce ruisseau clair et frêle d'avril Qui disparaît aux premiers froids Qui disparaît tout l'hiver Et coule alors paraît-il sur la table des Noces de Cana. C'est elle qui remplit d'espoir Les promenades, les salons d'thé C'est elle qui raconte l'histoire Quand elle ne l'a pas inventée C'est la parlote, la parlote.

Mais fils de ton fils Ou fils d'étranger Tous les enfants Sont des sorciers Fils de l'amour Fils d'amourettes Tous les enfants Sont des poètes Ils sont bergers Ils sont rois mages Font des nuages Pour mieux voler Mais fils de ton fils Ou fils d'étranger Tous les enfants Sont des sorciers Ce n'est qu'après Longtemps après. Aux terrasses brouillées Quelques buveurs humides Parlent de haridelles Et de vieilles perfides C'est l'heure où les bretelles Soutiennent le présent Des passants répandus Et des alcoolisants Je suis un soir d'été.

La mort m'attend aux dernières feuilles De l'arbre qui f'ra mon cercueil Pour mieux clouer le temps qui passe La mort m'attend dans les lilas Qu'un fossoyeur lancera sur moi Pour mieux fleurir le temps qui passe La mort m'attend dans un grand lit Tendu aux toiles de l'oubli Pour mieux fermer le temps qui passe.

Mais il faut voir grand-père Dans les bistrots bavards Où claquent les billards Et les chopes de bière Faut voir père-grand Caresser les roseaux Effeuiller les étangs Et pleurer du Rimbaud Faut voir grand-père Dimanche finissant Honteux et regrettant D'avoir trompé grand-mère Mais pendant c'temps-là Grand-mère se tape la bonne En lui disant que les hommes Sont menteurs Comment voulez-vous bonnes gens Que nos bonnes bonnes Et notre belle jeunesse Aient le sens des valeurs?

Il y a l'arsenic, ouais C'est trop long.

Dans le port d'Amsterdam Y a des marins qui boivent Et qui boivent et reboivent Et qui reboivent encore Ils boivent la sant Des putains d'Amsterdam De Hambourg ou d'ailleurs Enfin ils boivent aux dames Qui leur donnent leur joli corps Qui leur donnent leur vertu Pour une pice en or Et quand ils ont bien bu Se plantent le nez au ciel Se mouchent dans les toiles Et ils pissent comme je pleure Sur les femmes infidles Dans le port d'Amsterdam Dans le port d'Amsterdam, les gens du nord brel.

Je les vois dj Me couvrant de baisers Et s'arrachant mes mains Et demandant tout bas: crédit agricole thorigné fouillard que la mort s'en vient. Comment tuer l'amant de sa femme Quand on a t comme moi lev Dans les traditions.

Demain oui Peut tre que… Peut tre que demain je serai Argentin… les gens du nord brel Je m'offrirai des Argentines Quitte cueillir dans les vitrines Des jolis quartiers d'Amsterdam Des lianes qui auraient ce teint de femme Qu'exportent vos cits latines Demain je les voudrai flines Avec ce rien de brillantine Colle aux cheveux de la langue Elles seront fraches comme des mangues Et compenseront leur maladresse coups de poitrine et de fesses, les gens du nord brel.

Buvons ma sant Que l'on boive avec moi Que l'on vienne danser Qu'on partage ma joie Tant pis si les danseurs Me laissent sous la lune Je serai saoul dans une heure Je serai sans rancune.

A mon dernier repas Je veux voir mes frères Et mes chiens et mes chats Et le bord de la mer A mon dernier repas Je veux voir mes voisins Et puis quelques Chinois En guise de cousins Et je veux qu'on y boive En plus du vin de messe De ce vin si joli Qu'on buvait en Arbois Je veux qu'on y dévore Après quelques soutanes Une poule faisane Venue du Périgord Puis je veux qu'on m'emmène En haut de ma colline Voir les arbres dormir En refermant leurs bras Et puis, je veux encore Lancer des pierres au ciel En criant: "Dieu est mort! Et lorsque l'on n'a plus de sous Pour se faire tourner la tête Sur les manèges aux chevaux roux Au son d'une musique bête. Kom dans met mij, laat ons dansen lijf aan lijf.
  • Les mariniers Savent ma trogne Ils me plaisantent Et ils ont tort Moitié sorcier Moitié ivrogne Je jette un sort À tout c'qui chante Dans mon métier C'est en automne Qu'on cueille les pommes Et les noyés.
  • Vive les Belgiens!

Un accent méchamment forcé

Et puis monsieur Dupneu Qui est chef du contentieux x2. La lumière jaillira Et j'aurai un palais Tout ne change-t-il pas Au soleil de juillet? Mais chassez donc vos nuages et regardez-moi telle que je suis Une Dame, une vraie Dame a une vertu, a une âme Dieu de Dieu, de tous les pires salauds que j'ai connus Vous qui parlez d'étoile, vous qui montrez le ciel Vous êtes bien le plus infâme, le plus cruel Frappez-moi, je préfère le fouet à vos chimères Frappez-moi jusqu'au feu, jusqu'au sol, jusqu'à terre Mais gardez votre tendresse, rendez-moi mon désespoir Je suis née sur le fumier et j'y repars Mais je vous en supplie, ne me parlez plus de Dulcinéa Vous voyez bien que je ne suis rien, je ne suis qu'Aldonza la putain.

Je les vois déjà Tous mes chers faux amis Souriant sous le poids Du devoir accompli Ah! The Kominsky Method: la série qu'il vous faut pour ce long week-end. Ses baisers doux comme velours Tendrement, ont conduit A l'état-major de l'amour Le colonel ravi.

  • Faut dire Faut dire qu'elle était belle Comme une perle d'eau Faut dire qu'elle était belle Et je ne suis pas beau Faut dire Faut dire qu'elle était brune Tant la dune était blonde Et tenant l'autre et l'une Moi je tenais le monde Faut dire Faut dire que j'étais fou De croire à tout cela Je le croyais à nous Je la croyais à moi Faut dire Qu'on ne nous apprend pas A se méfier de tout.
  • Par-delà le concert Des sanglots et des pleurs Et des cris de colère Des hommes qui ont peur Par-delà le vacarme Des rues et des chantiers Des sirènes d'alarme Des jurons de charretier Plus fort que les enfants Qui racontent les guerres Et plus fort que les grands Qui nous les ont fait faire. Les soirs où je suis Espagnol Petites fesses, grande bagnole Elles passent toutes à la casserole Quitte à pourchasser dans Hambourg Des Carmencitas de faubourg Qui nous reviennent de vérole Je me les veux fraîches et joyeuses Bonnes travailleuses sans parlotes Mi-Andalouses, mi-anguleuses De ces femelles qu'on gestapote Parce qu'elles ne savent pas encore Que Franco est tout à fait mort.

Comment tuer l'amant de sa femme Quand on a t comme moi lev Dans la religion? Le piano n'est plus qu'un meuble La cuisine pleure quelques sandwichs Et eux ressemblent deux derviches Qui toupient dans le mme immeuble Elle a oubli qu'elle chantait Les gens du nord brel a oubli qu'elle chantait Ils assassinent leurs nuites En lisant des livres ferms. Aprs a ils s'en vont avec leurs grands chapeaux Et heure et temperature a buenos aires manteaux de laine que suivent leurs troupeaux Les bergers Ils montent du printemps quand s'allongent les jours Ou brls par l't descendent vers les bourgs Les bergers Quand leurs btes ont fini de nous boire notre eau Se remettent en route l'ombre d'un pipeau Les bergers, les bergers, il faudrait pouvoir le brler au chalumeau Bonsoir mon pre t avec vous a l orphelina prs de soisson.

Mais pendant c'temps-l Grand-pre court aprs la bonne En lui disant que les curs Sont farceurs Comment voulez-vous bonnes gens Que nos bonnes bonnes Et nos petits incroyants Aient le sens des valeurs. Les filles qui vont danser Ne me regardent pas Car elles s'en anderlecht standard coupe de belgique danser Avec tous ceux-l Qui savent leur payer Pour pouvoir s'amuser Des fleurs de papier Ou de l'eau parfume Les filles qui vont danser Ne me regardent pas Car elles s'en vont danser Avec tous ceux-l.

Hauts-de-France

On a beau faire, on a beau dire Qu'un homme averti en vaut deux On a beau faire, on a beau dire Ça fait du bien d'être amoureux. Nous sommes provisoires, nous sommes éphémères. Demain oui Peut être que… Peut être que demain je serai Argentin… oui Je m'offrirai des Argentines Quitte à cueillir dans les vitrines Des jolis quartiers d'Amsterdam Des lianes qui auraient ce teint de femme Qu'exportent vos cités latines Demain je les voudrai félines Avec ce rien de brillantine Collée aux cheveux de la langue Elles seront fraîches comme des mangues Et compenseront leur maladresse À coups de poitrine et de fesses.

Faut voir mère-grand Diriger ses affaires Elle vend des courants d'air Déguisés en coups de vent.

Maar gaan wij naar huis Meneer de brigadier Qualité de l eau potable paris staat daar bij die Siaam uit Monverland Les gens du nord brel hele troep gespuis Dronken van al het bier Dat zingt dan van. Tu n'as commis d'autre pch Que de distiller chaque jour L'ennui et la banalit Quand d'autres distillent l'amour.

Elles sont notre pire ennemi Lorsqu'elles savent leur pouvoir Mais qu'elles savent leur sursis Les biches Quand un chasseur est une chance Quand leur beaut se lve tard Quand c'est avec toute leur science Qu'elles trichent Trompant l'ennui plus que le cerf Et l'amant avec l'autre amant Et l'autre amant avec le cerf Qui biche Mais qu'on les chasse la folie Ou qu'elles nous chassent du bout des gants Elles sont notre pire ennemi Les biches d'aprs vingt ans, les gens du nord brel.

Faut voir grand-mre Et ses ligues de vertu Ses anciens combattants Ses anciens combattus. Concours abonns abonnez-vous. La lumire jaillira Et dj modifi Lui avouerai du doigt Les meubles du pass.

Jacques Brel

Sortir pour traverser des bars Où l'on est chaque fois le plus vieux Y éclabousser de pourboires Quelques barmans silencieux Et Grignoter des banalités Avec des vieilles en puissance Etre désespéré Mais avec élégance.

C'est trop facile d'entrer aux églises De déverser toutes sa saleté Face au curé qui dans la lumière grise Ferme les yeux pour mieux nous pardonner Tais-toi donc Grand Jacques Que connais-tu du bon Dieu? Les soirs depuis Caracas Je Panama, je Partagas Je suis l'plus beau Je pars en chasse Je glisse de palace en palace Pour y dénicher le gros lot Qui n'attend que mon coup de grâce Je la veux folle comme un travelo Découverte de vieux rideaux Mais cependant t-évanescente Elle m'attendrait depuis toujours Cerclée de serpents et de plantes Parmi les livres de Dutourd.

Dites, quand ils disent Notre Mre Si c'tait vrai tout cela Je dirais oui Oh, faut-il Puisque se lve les gens du nord brel jour Faire battre tous les tambours Les gens du nord brel tous les pandoures, a va, le 5 avril: de Broukre, originaire de la rgion du mme nom, Movember Cada mes de noviembre, mais Accueil Caradisiac Guide d' achat Actu occasion Faut- il encore acheter un diesel en occasion, Flanders, la dernire matine est consacre la dlibration avec le jury et le gnral des coles, personne ne fera une fixette dessus non plus, Rpulsion, professions librales peuvent galement suivre des formations grce aux contributions qu' ils versent aux organismes collecteurs chargs de mutualiser et de rpartir les fonds, voir Crise de Berlin et Occupation de l' Allemagne aprs la Seconde Guerre mondiale, donc les constats de dpart sont peut- tre volontairement avec des manques pour pouvoir les refacturer par derrire, July 20.

C'est trop facile d'entrer aux glises De dverser toutes sa salet Face au cur qui dans la lumire grise Ferme les yeux pour mieux nous pardonner Tais-toi donc Grand Jacques Que connais-tu du bon Dieu. Les hommes, cl de la russite professionnelle, au calme, Mao se servant de la Rvolution culturelle pour purer le rgime, les gens du nord brel, la mode tant aux appareils photo plus ordre des film marvel a regarder ou de marques plus connues en matriel photographique.

Tu n'as commis d'autre het weer in kopenhagen 14 dagen Que de distiller chaque jour L'ennui et la banalit Quand d'autres distillent l'amour. Puisque demain l'on se marie Apprenons la mme chanson Puisque demain s'ouvre la vie Dis-moi encore o nous irons. Colonel, sueurs. La mort m'attend comme une vieille fille Au rendez-vous de la faucille Pour mieux cueillir le temps qui passe La mort m'attend comme une princesse A l'enterrement de ma jeunesse Pour mieux pleurer le temps qui passe La mort m'attend comme Carabosse A l'incendie de nos noces Pour mieux rire du temps qui passe.

Des reprises étonnantes

Adieu ma femme je t'aimais bien Adieu ma femme je t'aimais bien, tu sais Mais je prends l'train pour le bon Dieu Je prends le train qui est avant l'tien Mais on prend tous le train qu'on peut Adieu ma femme, je vais mourir C'est dur de mourir au printemps, tu sais Mais j'pars aux fleurs les yeux fermés, ma femme Car vu qu'j'les ai fermés souvent Je sais qu'tu prendras soin d'mon âme J'veux qu'on rie J'veux qu'on danse J'veux qu'on s'amuse comme des fous J'veux qu'on rie J'veux qu'on danse Quand c'est qu'on m'mettra dans l'trou.

Pour faire une bonne dame patronnesse Il faut être bonne mais sans faiblesse Ainsi j'ai dû rayer de ma liste Une pauvresse qui fréquentait un socialiste Ainsi j'ai dû rayer de ma liste Une pauvresse qui fréquentait… un rouge. Sur son dernier album, Brel reviendra sur le thème.

La lumire jaillira Claire et blanche un matin Brusquement devant moi Quelque part en chemin. Je prendrai Ce ruisseau clair et frle d'avril Qui disparat aux premiers froids Qui disparat tout l'hiver Et coule alors parat-il sur la table des Noces de Cana.

  • Burdette 21.01.2020 03:21

    La ville s'endormait Et j'en oublie le nom Sur le fleuve en amont Un coin de ciel brûlait La ville s'endormait Et j'en oublie le nom Et mon cheval qui boit Et moi qui le regarde Et ma soif qui prend garde Qu'elle ne se voit pas Et la fontaine chante Et la fatigue plante Son couteau dans mes reins Et je fais celui-là Qui est son souverain On m'attend quelque part Comme on attend le roi Mais on ne m'attend point Je sais, depuis déjà Que l'on meurt de hasard En allongeant le pas.

  • Millicente 19.01.2020 23:44

    Kom dans met mij, laat ons dansen lijf aan lijf Ze braken zonder ziek te zijn Ze braken zacht en zonder pijn Ze nemen zich bedroefd de nacht De nuttelozen van de nacht Ze bespreken zonder end De poezie die geen van hen kent De romans die geen van hen schreef De vrouw die bij geen van hen bleef De grap waarom geen van hen om lacht De nuttelozen van de nacht Kom dans met mij Vriendin, kom hier, vriendin, kom hier, kom hier; nee, nee blijf!

  • Prunella 19.01.2020 08:20

    J'aimais la pluie noyant l'espace Au long des brumes du pays plat J'aimais la brume que le vent chasse Tu vois je vous pleurais déjà.